Conseils d’un avocat pour un divorce rapide

Tous ceux qui ont  vécu un divorce  vous le diront . Le processus est rarement facile. Les tensions sont vives et les couples prennent souvent de mauvaises décisions dans le feu de l’action. Étant donné la montagne de détails financiers, pratiques et émotionnels qu’il faut régler, il n’est pas surprenant que tant de couples finissent par commettre des erreurs critiques sur le chemin du divorce. Cela dit, il y a un certain nombre de choses importantes que vous devriez faire, ou plus précisément ne pas faire, pour réduire le risque que vous regrettiez vos décisions plus tard. Voici les  meilleurs conseils sur ce qu’il faut éviter lors d’une demande de divorce.

Procédure Divorce : N’oubliez pas de modifier votre testament

Le fait de divorcer ne révoque pas automatiquement un testament. Si vous voulez empêcher votre futur ex-conjoint de recevoir les sommes et les privilèges qui lui sont accordés dans votre testament, vous devez mettre à jour votre testament. Vous pouvez refaire un testament en tout temps. Mais si vous décédez avant d’avoir obtenu le divorce et que vous n’avez rien laissé à votre conjoint, il ou elle peut poursuivre et récupérer une partie de votre succession.

Ne niez pas la possibilité d’un divorce ou d’une médiation en collaboration

Dans un divorce collaboratif, vous pouvez obtenir l’aide de professionnels – avocats, coachs en divorce et thérapeutes, pour partager les biens et gérer le stress émotionnel. Certains détracteurs du divorce collaboratif croient que les avocats, les conseillers en divorce et les thérapeutes qui s’engagent dans un divorce collaboratif ne sont pas vraiment des experts et coûtent trop cher en temps et en argent. Toutefois, la majorité des ressorts où le divorce est pratiqué en collaboration ont déclaré que le divorce en collaboration est plus coopératif et moins conflictuel que le divorce traditionnel.

Procédure divorce : Ne vous en prenez pas aux enfants

Les enfants ont besoin d’un environnement favorable pour faire face au divorce. Réduisez au minimum le temps que vous passez à parlez au sujet du processus. Cela vous donnera plus de temps pour être là pour eux. Recentrer votre énergie pour que vous puissiez assister à leurs activités scolaires et parascolaires, les aider à faire leurs devoirs et les emmener de temps à autre au cinéma ou au zoo. Quand vous êtes détendu, ils deviennent plus détendus. Bien que vous devriez être à l’aise de parler du divorce avec vos enfants, le but de ce divorce est de soulager votre stress et celui de votre famille.

Procédure divorce : Ne refusez pas de voir un thérapeute

Consulter un thérapeute peut vous aider à surmonter l’éventail d’émotions que vous éprouverez en cas de divorce. C’est une bonne idée d’obtenir de l’aide avant de devenir extrêmement déprimé ou en colère. Un thérapeute n’est pas seulement quelqu’un à qui parler. C’est aussi un professionnel qui peut vous montrer comment vous détendre, comment parler à vos enfants et comment rester calme au tribunal. Plus important encore, un thérapeute peut vous aider à devenir autonome.